Promenade dans la commune d'Allauch.

Les moulins à vent d’Allauch et la famille Blanc.

 

En 1530 est achevé sur les hauteurs d’Allauch le premier moulin à vent que Jacobus Blanqui y a fait élever.

Son idée, remplacer les moulins à eau implantés sur le Jarret et l’Huveaune qui deviennent provisoirement inutiles quand la sécheresse les paralyse.

Comme celle de 1521 qui avait été particulièrement terrible…

 

Par contre, il sait que « Lou Mistraou, la Tramoutano, Lou Grégou, Lou Levant Dré, que boufon à Marsilho » balayent régulièrement et perpétuellement de leur souffle puissant les collines allaudiennes.

 

A sa mort, son fils Bertrand en héritera mais…..le vendra  au «  vénérable chapitre de la cathédrale de Marseille en 1538 pour cent florins et une rente annuelle de 7 florins ».

Pourtant, il demandera au chapitre en 1553 une autorisation «  de édifier de nouvel ung aultre mollin de vent à mouldre près de l’aultre mollin longtemps à édifies par feu Jacques Blanc ».

 

Alors, en 1555, puis en 1567, et enfin en 1636 sont construits les moulins suivants.

Jusqu’en 1730, Jean Blanc descendant de Jacob et Bertrand, fera tourner son moulin, avant de mourir sans héritier.

Puis son moulin sera racheté par le boulanger d’Allauch 2100 livres.

Le moulin tournera jusqu'à la fin du 19eme siècle, puis son dernier propriétaire, monsieur Camoin, le donnera à la municipalité.

Celle-ci, en 1971, va entreprendre sa restauration.